Archives de catégorie : Site Internet

La voix – actu.fr- Victime de son succès, un nouveau Professeur Truck débarque à Vire Normandie

À bord de son camping-car, le Professeur Truck vient en aide aux élèves avec des cours particuliers autour de Vire Normandie. Après Audrey Kistler, Pierre Partiot se lance.

Avec un emploi du temps surchargé et des élèves qu’elle ne veut pas laisser sur le bord de la route, Audrey Kistler songe à agrandir son entreprise itinérante. Sans même avoir le temps de faire passer des annonces pour son nouveau projet, elle reçoit un appel de l’autre bout de la France. Pierre Partiot, Marseillais, s’intéresse à son concept et décide de l’appeler pour davantage de renseignements : 

« Une conversation à la base pour en savoir plus sur ce concept qui me fascine. D’ailleurs, la seule que j’ai trouvée », se souvient-il.

Diplômé d’un Capes de mathématiques et d’un Master MEEF (métier de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) option mathématiques, le jeune professeur obtient de cet échange téléphonique l’opportunité de devenir son collaborateur.

« Cette idée de créer une classe en complément de la scolarité, de me rendre chez les gens m’intéressait dans le but de soutenir les élèves du CP à la terminale soit en difficulté soit de faire de l’approfondissement et même d’aider des enfants déscolarisés. »

Pierre Partiot confie être déjà en lien avec une association de dyspraxie, un trouble du développement moteur qui touche la planification, la réalisation, la coordination et l’automatisation des gestes volontaires.

Toujours selon le jeune professeur : « La présence de 35 élèves par classe ne permet pas un enseignement au cas par cas et je remarque un manque de soutien scolaire en milieu rural. » Le camping-car, est-ce la solution ? 

« Il permet de changer de cadre. Un cadre nouveau et là tout devient possible. Équipé d’un écran 55 pouces, les élèves accrochent. Cet outil permet à tous de s’adapter. »

Dans quelques jours, le deuxième Professeur Truck sillonnera les routes du bocage autour de Vire Normandie (Calvados) dans un rayon de 30-40 km.

« J’ai déjà un bon groupe d’élèves que j’accompagne chez eux avant l’arrivée de mon camion en préparation. Viser les élèves qui n’ont pas de soutien scolaire proche de chez eux est vraiment mon objectif avec un créneau d’une heure par cours, un bon créneau », conclut-il.

Les horaires des cours sont maintenus même en cette période de couvre-feu et cette prestation est déductible de 50 % des impôts. Professeur Truck se déplace du lundi au dimanche à partir de 8 h jusqu’à 21 h.
Renseignements tel 04 34 09 04 01.

innovant.fr – Un camping-car aménagé en salle de classe pour donner des cours

Un professeur originaire de Normandie a décidé de tester un système innovant pour motiver ses élèves. En effet, elle a imaginé un camping-car permettant de circuler dans toute la commune, et ainsi de donner des cours à tout le monde plus facilement. On parle ici du Professeur Truck !

Une idée innovante dans l’enseignement

Audrey Kistler est professeur et a décidé d’arrêter de donner des cours à domicile pour tester une manière plus innovante d’apprendre à ses élèves. Elle a aménagé un camping-car pour créer une salle de classe mobile en 2019. Tout le monde peut faire appel à ses services, et l’idée ne manque pas d’originalité.

En effet, elle part enseigner en garant sa salle de classe ambulante ou elle le désire. Tout a été aménagé pour que les élèves ne manquent de rien. On retrouve des ordinateurs, une imprimante, des manuels scolaires, un tableau interactif. Elle a expliqué son concept : « Pour le confort de tout le monde, il y a des sanitaires, du chauffage pour l’hiver et la climatisation pour les premiers beaux jours. Dans un souci écologique, il est équipé de panneaux solaires photovoltaïques et est donc entièrement autonome électriquement. »

Un enseignement plus proche de l’élève

Le Professeur Truck se déplace dans toute la Normandie, et tous les élèves peuvent faire appel à ses services. Elle propose des cours particuliers et collectifs ainsi que des remises à niveau. Les élèves disposent ainsi d’un enseignant qui peut réellement s’adapter à leurs besoins. Souvent, il s’agit d’un appui complémentaire pour les enfants déjà scolarisés et en difficulté.

Le camping-car déambule aussi pendant les vacances, ce qui permet donc aux élèves de s’améliorer lorsqu’ils n’ont pas école. L’institutrice donne des cours généraux, de français, de mathématiques, de chimie… et s’adapte à tous les niveaux. Quelle bonne idée, il fallait y penser !

CCI Caen – Audrey Kistler a aménagé un camping-car et elle a créé sa société « professeur Truck »


Accompagnée par la CCI Caen Normandie depuis le début de son projet de création d’entreprise, Audrey Kistler vient de créer « Professeur Truck » et propose du soutien scolaire, des cours particuliers pour enfants et adultes.

Son école est mobile. Elle a aménagé un camping-car en salle de classe entièrement équipée de matériel haut de gamme et peut accueillir jusqu’à 4 élèves.

Audrey a bénéficié d’une subvention coup de pouce de 5 780 € et a suivi la formation « 5 jours pour entreprendre », dont elle ressort riche de partages d’expériences. 
 

« 46 ans, divorcée et maman de 3 grands enfants encore dans leurs études, j’ai vécu de nombreuses années en Allemagne et je suis rentrée en France en mai 2011. Après quelques années dans l’industrie (pétrochimie, électrotechnique, automobile), je me suis décidée à reprendre mes études pour devenir enseignante et après quelques remplacements pour le rectorat, j’ai choisi d’être plus proche de mes élèves pour pouvoir mieux les accompagner. J’ai donc eu l’idée de créer mon entreprise de soutien scolaire ». 

Pourquoi avez-vous été accompagné par la CCI et que vous a apporté cet accompagnement (parcours création Ici je monte ma boite, formations 5 jours pour entreprendre, Microentreprise…) ? 

« Quand j’ai eu l’idée de créer mon entreprise, je n’avais aucune notion des étapes à suivre pour créer ma société, et le plus compliqué était de savoir par où commencer. La CCI m’a guidée étape par étape et me donnait des objectifs pour chaque rendez-vous avec ma conseillère. Je me suis vraiment sentie soutenue, ce qui m’a poussée à ne jamais baisser les bras dans le parcours assez flou de la création d’entreprise. L’accompagnement est aussi très utile pour connaître les aides et les financements possibles. Il existe beaucoup d’aides pour les créateurs d’entreprises, mais il est assez difficile de s’y retrouver tout seul. 
J’ai suivi la formation « 5 jours pour entreprendre ». J’en suis ressortie encore plus motivée. 
En plus d’avoir rapporté des contacts pro (comptable, assureur, agence de communication) avec lesquels je travaille aujourd’hui, il était très enrichissant de partager mes expériences, mes doutes et mes difficultés avec d’autres créateurs et aujourd’hui nous suivons encore nos avancées. Ça m’a permis d’avoir mon premier réseau ». 

En quelques lignes, quelle est l’activité de votre entreprise ? Vos produits et éléments différenciants ? Comment avez-vous adapté votre activité face à la crise du coronavirus ? Où en êtes-vous dans votre projet ?

Mon entreprise propose du soutien scolaire, des cours particuliers pour enfants et adultes. La particularité de mon école et qu’elle est mobile. J’ai aménagé un camping en salle de classe entièrement équipée de matériel haut de gamme (ordinateur mural de 55’’, routeur wifi, imprimante…), d’une table et de deux banquettes pour accueillir jusqu’à 4 élèves. Le principal avantage de ce concept c’est de pouvoir me rendre près des établissements scolaires et d’accompagner les élèves dans la journée et non le soir en plus de leur journée de cours. Je peux également me rendre dans les secteurs éloignés des grandes structures de soutien scolaire et éviter ainsi aux parents le déplacement. 
Avec le confinement, je n’ai pas pu continuer mon activité alors en plein essor et j’ai dû annuler toutes les réservations prises pour les stages des vacances de Pâques ainsi que tous les cours prévus jusqu’aux vacances d’été. J’ai bien essayé de proposer des cours à distance, mais le principe est tellement éloigné du concept que j’ai eu très peu de demandes, surtout qu’une grande partie de mes élèves étaient en situation de handicap et que les cours à distance ne sont pas adaptés à leurs pathologies. 
À la fin du confinement, où j’aurais pu reprendre mes activités, nous étions pratiquement aux grandes vacances et la plupart de mes autres élèves étant en terminale ils avaient déjà leur diplôme en poche vu le contexte du contrôle continu. Finalement, je ne reprends réellement mon activité que maintenant en septembre. Et les demandes sont encore timides.